CdC, la Tribune de janvier

Il y a 12 jours

Aujourd’hui nous vous présentons le secrétaire du Club des Club et responsable de la Commission des Compétitions, Alain David.

Alain qui es-tu ?

Alain David, je suis statisticien et je vis à Saint-Quentin-en-Yvelines. J’ai 53 ans, marié et père de deux enfants de 23 et 20 ans. Je fais du poker depuis plus de dix ans mais aussi de nombreux autres jeux de plateau depuis plus de 40 ans ! Et je m’investis dans le monde associatif ludique.

Pourquoi le poker ?

Bruel sur Canal + à partir de 2005, cela a sans doute été le déclencheur chez moi comme chez pas mal de monde en France. J’avais, comme beaucoup, joué au poker fermé 15 à 20 ans plus tôt sans accrocher au concept. L’arrivée du Holdem No Limit par chez nous et les belles émissions de Patriiiick ont relancé mon intérêt. Rapidement, j’ai trouvé le NH Poker Team au forum des associations de ma commune, et j’ai adhéré au club, où je pratique toujours.

Pourquoi le monde associatif ?

Naturellement ! Je baigne dans le monde associatif ludique depuis que je joue, donc jouer au poker passait naturellement par là. Je ne dis pas que l’attrait de l’argent n’a jamais été là, mais j’ai vite compris que c’était une discipline à pratiquer de façon exclusive et assidue pour envisager de peut-être un jour y gagner sa vie… et à presque 40 ans en famille, ce n’était plus ce que je recherchais.

La vie au NH Poker Team ?

Je suis arrivé au moment où le NH a mis en place les NH Opens : simple bénévole en 2010, puis entré au bureau et intéressé par les règles, je suis Directeur de Tournoi des Open, 2012 et 2014. Ce dernier restant probablement le plus gros événement purement amateur avec près de 2 000 joueurs réunis pendant quatre jours au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Une expérience rare pour nombre de participants, alors autant vous dire qu’en tant qu’organisateur, c’est juste inoubliable.

Comment es-tu arrivé au CdC ?

Après avoir découvert le CdC au travers du C.N.E.C. (depuis 2010) et du C.N.I.C., j’accompagne donc mon président à l’ACF pour une assemblée générale du CdC. Je rencontre l’équipe dirigée par Nicolas Bouis qui cherche du monde (comme chaque année !). Je me dis pourquoi pas, et voilà, j’intègre le CA et la Commission Compétitions en 2012, et j’y suis toujours aujourd’hui. Avec un compte sur le forum créé en septembre 2010 et plus de 17 000 messages postés depuis !

Quelles sont tes missions en tant que secrétaire et responsable des compétitions ?

Le secrétariat c’est comme dans beaucoup d’associations : procès-verbal de réunions, organisation ‘générale’ de la vie du CA avec le reste du bureau pour essayer de maintenir la motivation et l’action de chacun. Tout cela malgré le train-train de la vie courante et la distance entre membres d’une association nationale, qui fait que l’on ne se voit que trois fois par an.

La Commission Compétition, c’est le suivi des règlements du CNIC et du CNEC bien sûr, mais également le ROPTA (Règlement Officiel du Poker de Tournoi en Association) que je tiens à mettre à jour lorsque la TDA (Tournament Director’s Association) le fait pour les règles internationales. Règles que nous suivons pour la plupart en les adaptant au jeu sans croupier tel qu’il est pratiqué au sein des associations. J’ai participé au sommet de la TDA à Las Vegas en 2019, c’est une expérience très intéressante pour tout féru de règles. En tant que joueur de tous types de jeux, je me suis toujours intéressé aux règles. J’ai d’ailleurs proposé à notre partenaire Texapoker une traduction du TDA qui est la base des règles appliquées dans leurs tournois après un travail de correction et de validation avec François Lascourrèges.

Le short et les sandales, on en parle ?

Oui on peut ! Ceux qui me rencontrent en tournoi à travers la France le savent, je suis presque toujours en short et en sandales. Et cela a une histoire liée au poker, bien sûr ! Cet habillement que j’ai utilisé depuis toujours est devenu mon vêtement principal (sauf pour aller bosser, nul n’est parfait) depuis le fameux Open 2014. Je commençais à être souvent en short pendant la préparation de cet open et mes présidents ont essayé de me convaincre qu’il me faudrait mettre un costume pour le NH Open 2014 parce que cela ne fait pas sérieux pour un Directeur de Tournoi d’être en short et en sandales ! Je n’ai pas cédé, estimant que les rigidités du monde professionnel n’avaient pas à s’appliquer dans le monde associatif, que la qualité d’un directeur de tournoi ne se mesurait pas au vêtement porté. Cela résume une autre valeur que j’estime importante et pas toujours simple à pratiquer, le fait de ne pas en rester aux apparences.

Et en dehors du jeu ?

Du travail, avec la chance de n’avoir pas à perdre ma vie pour la gagner… et une vie en famille avec des enfants toujours présents mais désormais à un âge où l’indépendance change nos relations. Et puis la musique (dans les oreilles, pas pratiquant !), la vidéo pour le sport, le cinéma et les séries et un retour récent au sport pour de vrai : je vous conseille le vélo à assistance électrique. C’est une très bonne solution pour se remettre à pratiquer, prendre le grand air et quitter les écrans qui rythment nombre de mes activités !

Pour finir, des livres, musiques et films préférés ?

Peu de livres mais marquants : l’univers de Isaac Asimov, Dune ou la Compagnie des Glaces et un des rares livres que je me souviens avoir lu enfant : Charlie et la Chocolaterie !

En musique, beaucoup de chanson française (récente et plus ancienne) et de standards des années 80 et 90 pour la musique souvent branchée dans mon bureau. Pour les films et séries, du classique : Le seigneur des anneaux (à lire aussi), Star Wars, l’univers de la table ronde, ou de l’histoire (réelle ou romancée), et ces derniers temps l’univers Marvel (merci les confinements, il y avait du boulot entre films et séries !). Et quelques souvenirs de vieux films qui m’ont marqué : Les chariots de feu, Derzou Ouzala, Hair… ça ne nous rajeunit pas, tout comme Ennio Morricone pour relier musique et cinéma.

 

CdC, la Tribune de janvier