CdC, la Tribune de novembre

Il y a 1 mois

Aujourd’hui nous vous présentons le Président du Club des Clubs, Gabriel Fischer.

Bonjour Gabriel, peux-tu te présenter ?

Gabriel Fischer, j’enseigne la technologie dans un collège de Claye-Souilly, en Seine-et-Marne. J’ai 50 ans, marié et père de deux enfants de 18 et 15 ans. J’aime et je pratique la musique, le poker, les relations humaines (les vraies…).

Pourquoi le poker ?

Je joue depuis une quinzaine d’années. Un ami m’a un jour invité à jouer chez lui et j’ai accroché assez vite. Le nombre très important de subtilités à maîtriser dans le jeu pour réussir, la lecture et le décryptage des attitudes et des comportements des autres joueurs, l’observation, les échanges avec les autres joueurs, la mixité à tous les niveaux qu’on retrouve aux tables, autant de choses qui me donnent envie de rejouer au lendemain d’un bad-beat.

Comment es-tu arrivé au CdC ?

Un joueur du club dans lequel je jouais gérait les relations entre le club et le CdC. J’ai donc découvert la compétition et j’ai proposé mon aide à la liaison entre le club et le CdC. J’ai créé mon compte sur le forum du CdC en décembre 2011 !

Pourquoi, qu’est-ce qui t’as motivé ?

J’avais quelques compétences informatiques et de gestion des forums. J’ai proposé mon aide à la gestion de celui du CdC, ce qui a été accepté par l’équipe en place à l’époque. J’ai ensuite pris part aux discussions et échanges avec le Conseil d’administration (CA), tout en continuant à travailler au sein de la commission informatique du CdC. J’ai ensuite postulé pour entrer au CA et j’ai été élu lors d’une assemblée générale (AG) ordinaire. Lorsque Christine Cartier est devenue Présidente pour remplacer Nicolas Bouis qui avait souhaité quitter son poste, elle m’a proposé la vice-présidence. Christine étant très prise par ses activités personnelles sur la fin de son mandat de présidente du CdC, elle m’a demandé d’assurer l’intérim de la présidence. J’ai fini par proposer un projet au CA qui a été accepté à l’AG suivante.

Quelles sont tes missions en tant que Président du CdC ?

Veiller à ce que nos actions soient menées dans l’intérêt des clubs et des licenciés. C’est ce qui me guide. Ensuite, je veille à garder une cohésion au sein de l’équipe. On n’est pas toujours d‘accord, les discussions sont souvent animées. Mais le vote des membres du CA, quand c’est nécessaire, a le dernier mot.

Qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?

Tout d’abord ma famille. Les combler, les accompagner c’est ce qui guide tous mes choix. Ensuite mon métier, cela fait 25 ans que j’enseigne, et toujours la même envie d’apporter des connaissances aux élèves, de les conseiller, de contribuer à en faire de belles personnes et des citoyens libres, responsables et solidaires.

Enfin, mes activités associatives sont nombreuses, j’essaie d’apporter aux associations dans lesquelles je suis engagé mes compétences et mes idées.

À quoi ressemble une journée type de Président du CdC et sur quels projets travailles-tu actuellement ?

Actuellement, on est en plein préparatifs de la finale C.N.I.C. 2021 qui se déroule à La Grande Motte du 11 au 14 Novembre prochain. C’est ce qui me prend le plus de temps. Mais on vient aussi de lancer notre nouveau portail (https://portail.leclubdesclubs.org). C’est un gros projet qui va permettre aux responsables de club et aux licenciés de gérer leurs relations avec le CdC de façon bien plus fluide et cohérente que ce qui se faisait jusqu’à présent. Donc on passe aussi beaucoup de temps à accompagner les responsables de clubs dans leurs démarches d’adhésion et de prises de licences.

Mes journées sont donc beaucoup d’échanges, par écrit ou téléphone, avec les membres du CA, les responsables de club, les partenaires. Pas mal de démarches pour le portail et son développement, on échange beaucoup et quotidiennement avec le développeur Benoît « Insane Bob » Dupuis, que je salue et remercie pour le travail gigantesque accompli. Et je continue de m’occuper du forum, dans ses aspects techniques (ouvertures de comptes, mises à jour, etc..).

En trois mots, comment décrirais-tu ton rôle ?

Bienveillance, responsabilité, disponibilité.

Si tu pouvais être quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui aimerais-tu être ?

Je pense que j’aurais aimé avoir une vie d’artiste musical, vivre la scène, les tournées, le monde du spectacle vivant m’a toujours fasciné.

Quelle est ta citation de film préférée ?

Évidemment, je pense à Rounders… « Si dans la première demi-heure tu n’as pas repéré le pigeon à la table, c’est que le pigeon c’est toi ». Mais j’aime bien aussi un film qui m’a beaucoup marqué, Le cercle des poètes disparus : « Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde. »

Quel est ton péché mignon ?

Le sucré-salé, c’est la base !

 

CdC, la Tribune de novembre