Maïlys Garcia et François Lascourrèges, au cœur de l'entreprise Texapoker

Il y a 1 mois

Attachée de direction et responsable des ressources humaines, directeur de production et chargé des projets associatifs, Maïlys Garcia et François Lascourrèges œuvrent dans l'ombre depuis plusieurs années aux côtés d'Apostolos Chantzis. Dans cet article, faites connaissance avec deux piliers de la société Texapoker.

Croupiers événementiels, floors, directeurs de tournoi, ils sont nombreux à représenter Texapoker au quotidien. Lors des festivals live, ils sont la partie émergée de l'iceberg emmené par Apostolos Chantzis. Mais ce ne sont pas les seuls à participer au bon fonctionnement du prestataire de services. Dans les rouages de Texapoker, on retrouve notamment Maïlys Garcia en tant qu'attachée de direction et responsable des ressources humaines, et François Lascourrèges, connu du grand public comme directeur de tournoi mais aussi responsable des clubs associatifs et directeur de production.

Des parcours atypiques

Le poker, François Lascourrèges y est tombé dedans assez jeune. Passionné de jeux vidéos, c'est lors d'une réunion de membres de la plate-forme Millenium que le Girondin découvre le poker à sa majorité. Très vite, il écume les clubs associatifs de la région. « J'ai joué dans de nombreux clubs associatifs de la Région Bordelaise, enchérit celui qui vit à Gujan-Mestras depuis l'enfance. Les casinos de Lacanau et Barbotan ont commencé à organiser des tournois et ont recruté dans les clubs des extras comme croupiers. C'est comme ça que j'ai débuté le métier, en extra croupier à Barbotan avec un certain Benjamin Camps comme directeur de tournoi ! »

Après un BTS Assistant Technique Ingénieur, François Lascourrèges (photo) devient croupier au Casino d'Arcachon avant d'enchaîner les extras sur le Partouche Poker Tour et de se lancer en tant que joueur au Casino de Gujan-Mestras pendant 2 ans. « En parallèle, je monte le projet associatif girondin 3+3 que je propose au Casino de Gujan-Mestras, raconte le trentenaire. En plus d'accepter le projet, la direction me propose le poste de directeur de tournoi en novembre 2012. » Avec un tournoi événement organisé dans l'année, Texapoker est déjà présent sur place. En 2013, la jauge grimpe à 4 festivals. « Apo envoyait un de ses TD avant de s'en remettre totalement à moi, poursuit François. Par la suite, je me suis déplacé sur des événements Texapoker ailleurs en France en tant que TD. » En novembre 2018, François Lascourrèges quitte officiellement le Casino de Gujan-Mestras pour rejoindre Texapoker tout en continuant de s'occuper des événements TPS de sa ville.

Du côté de la Côte d'Azur, le chemin de Maïlys Garcia jusqu'à Texapoker fut plus sinueux. Issue d'une école de commerce, SKEMA Business School à Sophia-Antipolis, la jeune femme se spécialise en master dans le marketing du tourisme avant d'effectuer plusieurs stages dans ce domaine. « Malheureusement, le secteur s'avère bouché à la sortie de l'école, raconte Maïlys. Je saisis alors une opportunité en tant que consultante en recrutement dans un grand cabinet international à Nice. De 2010 à 2015, je recrute des profils dans le domaine de l'expertise comptable et de l'audit. » À la naissance de sa première fille, elle ressent le besoin de se recentrer sur son rôle de mère. Maïlys Garcia quitte donc son poste de consultante et se consacre à sa fille pendant un an. C'est à ce moment-là qu'elle croise la route d'Apostolos Chantzis au sein de son cercle familial.

« En 2015, il gérait toute son affaire tout seul, confie la trentenaire. Il avait besoin d'un coup de main sur la partie administrative, pour gérer les plannings, les factures, les déplacements des croupiers, les contrats avec les partenaires etc. Je me suis donc occupée de toute cette partie pendant un an, en tant qu'auto-entrepreneur sur un tiers temps environ. » Avant de souhaiter reprendre un travail à temps plein. Pendant deux ans, elle occupe un poste de manager d'agence de garde d'enfants à domicile : « il a fallu créer l'agence de Nice de A à Z, c'était un beau défi ». Début 2019, elle accueille une deuxième fille dans son foyer et s'arrête à nouveau de travailler.

« Lorsque j'ai souhaité reprendre le boulot, j'ai demandé à Apo s'il avait des contacts pour moi pour retourner dans le domaine de mes études, le marketing du tourisme, explique Maïlys Garcia (photo). Mais quelques semaines plus tard, il m'a rappelée en me proposant de m'embaucher en tant qu'attachée de direction pour Texapoker, à temps plein cette fois. J'ai embrassé cette nouvelle fonction à l'été 2019 pour l'assister dans les projets en cours et à venir, gérer l'administratif etc. Puis 15 jours après, j'ai également repris la partie Ressources Humaines. »

Des postes stratégiques

Quels sont donc les rôles attribués à Maïlys Garcia et François Lascourrèges au sein de l'organigramme Texapoker ? « Mes casquettes sont multiples, assure le directeur de production. Je suis toujours directeur de tournoi sur quelques événements dans l'année, notamment à Gujan-Mestras, Pornic et Saint-Gilles-Croix-de-Vie mais aussi lors de certains festivals majeurs en partenariat selon les besoins. À cela vient s'ajouter toute la partie projet. En étroite collaboration avec Apo, je m'occupe de la préparation des tournois, que ce soient la gestion des programmes, des structures, des règlements mais aussi la conception des affiches, la gestion du matériel ou encore le suivi des résultats en lien avec Nicolas Pinna, chargé du développement digital. Enfin, je suis en charge des projets de Texapoker pour les clubs associatifs. Nous travaillons d'ailleurs actuellement sur un projet d'envergure pour 2021 qui sera dévoilé prochainement. »

Les missions de Maïlys Garcia sont elles aussi diverses. « En tant qu'attachée de direction, je m'occupe de nombreux aspects administratifs de l'entreprise, affirme la Niçoise. Outre la partie juridique et le relais avec l'expert comptable, j'établis les contrats de prestation avec les partenaires. » Texapoker est une plateforme de recrutement qui propose aux établissements de jeux des profils en fonction des tournois qu'ils accueillent. La Réglementation des Jeux nécessite qu'un employé puisse produire des documents légaux afin de travailler dans un casino ou un club. « J'ai donc la responsabilité de réunir tous ces documents, poursuit Maïlys, puis de les transmettre aux services concernés des établissements. Ce sont eux, après validation, qui se chargeront d'envoyer l'ensemble au SRPJ compétent. Nous fonctionnons de même pour les agréments pour les jeux traditionnels ou les Clubs. »

Plannings, échanges divers, attentes des établissements et de Texapoker, logistique … Maïlys Garcia joue le rôle de relais dans la passation d'informations avec les équipes. « Ces informations sont transmises et bien évidemment validées par le casino ou le club. Enfin, en tant que responsable des ressources humaines, je suis en charge de la communication interne et de la gestion de l'effectif salarié. »

Pendant l'arrêt des activités en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, Maïlys Garcia a assuré le suivi des équipes par du soutien moral mais aussi de l'aide à la recherche d'emploi et l'envoi d'informations légales pour les aides disponibles. « À la reprise, je serai beaucoup plus présente physiquement, notamment sur les gros événements pour mieux connaître les équipes et les partenaires », conclut-elle. Avec Maïlys Garcia, François Lascourrèges et d'autres, Apostolos Chantzis a su s'entourer d'une équipe solide, compétente et ambitieuse pour mener à bien les projets d'une société Texapoker en constante évolution.

 

Maïlys Garcia et François Lascourrèges, au cœur de l'entreprise Texapoker