France VS Italie, deux façons bien différentes de penser le poker

Il y a 1 mois

Règles, variantes, taxation... les différences entre l'organisation de tournois et de cash-game sont nombreuses entre la France et l'Italie. Dans cet article de notre rubrique mensuelle Mode d'emploi, Texapoker fait le point sur ce qui diffère entre nos deux pays.

Avant de passer la porte d'un de nos établissements de jeux partenaires, que ce soit en France ou en Italie, vous vous êtes sûrement déjà posé de nombreuses questions quant aux différentes règles de fonctionnement des tournois et parties de cash-game proposés. À quelques semaines de la reprise, il semblait important de faire le point, Texapoker étant présent aussi bien sur le territoire français qu'italien, à Sanremo.

Les règles du cash-game dans les casinos et les clubs de jeux en France

  • En cours de partie, aucun joueur n'est autorisé à changer de place. Seul le chef de partie ou le chef de table a la faculté d'intervenir pour l'attribution des places assises.
  • Il ne peut être procédé à aucune opération de change à table. Les opérations doivent s’effectuer directement à la caisse.
  • Le prélèvement sur les pots est de 4 % en Texas Hold’em et 2 % en Omaha pour toutes les tables dont la cave minimum initiale est inférieure à 500 €.
  • À partir d'un montant de cave initiale de 500 euros, la retenue est plafonnée à 15 % du montant de la cave initiale pratiquée, en Texas Hold'em comme en Omaha.
  • À partir des montants de cave initiale de 1 000 euros, 5 000 euros, 10 000 euros et 50 000 euros, la retenue est respectivement plafonnée à 10 %, 5 %, 3 % et 1 % de la cave initiale pratiquée, en Texas Hold'em comme en Omaha.
  • Le taux de la retenue fait l'objet d'un affichage permanent, à disposition du public, situé à chaque table de jeu.
  • Les variantes autorisées sont le Texas Hold’em Limit, le Texas Hold’em No Limit, le Texas Hold’em Pot Limit, le Omaha Poker Limit et le Omaha Poker Pot Limit.

Les règles du cash-game dans les casinos en Italie (Sanremo)

  • Le tirage au sort d'une place a lieu à l’ouverture de la table. Le joueur peut ensuite changer à sa guise. Il n’y a pas de chef qui surveille le déroulement de la partie comme en France où la réglementation réclame un chef pour 2 tables.
  • Comme en France, il ne peut être procédé à aucune opération de change à table. Les opérations doivent s’effectuer directement à la caisse.
  • Pour jouer en cash-game, il faut être sur place à l’ouverture de la table, aucune réservation en amont n’est possible.
  • Le prélèvement sur les tables à 5 € / 10 € est de 3%, plafonné à 50 euros en Texas Hold'em comme en Omaha. Sur les tables à 2 € / 5€, il est de 3%, plafonné à 20 euros en Texas Hold'em comme en Omaha. Pour d’autres limites, c’est avec les responsables de l’établissement qu’il faut discuter.
  • Lors des gros événements, les prélèvements appliqués sont de 3%, plafonné à 30 euros, et exceptionnellement sur les tables à 2 € / 4 € de 5 % plafonné à 20 € en Texas Hold'em, et de 2 % plafonné à 40 € en Omaha.
  • Le calcul du prélèvement se fait de tête par le croupier et non comme en France après avoir tablé les jetons et enregistré le tout sur une tablette.
  • On peut jouer toutes les variantes que l’on souhaite, il suffit d'en informer le casino qui fait suivre la demande à la municipalité pour accord préalable. Dès la réponse, pas besoin d'autres démarches pour mettre en place la partie. Le prélèvement est à décider avec le casino et la direction.
  • Il est possible de manger et de boire à la table.

Les règles des tournois dans les casinos et les clubs de jeux en France

Que ce soit en France ou en Italie, le règlement TDA (Tournament Directors Asociation) s'applique.

  • Les conditions d'organisation du tournoi doivent être portées à la connaissance du Ministère de l'Intérieur et du préfet au moins 21 jours à l'avance par le directeur responsable qui communique les modalités du règlement dans les mêmes délais.
  • Pour les tournois, du personnel supplémentaire peut être recruté temporairement par le casino, à la condition d'en informer le chef du service de la direction centrale de la police judiciaire territorialement compétent au moins 21 jours à l'avance en lui transmettant un dossier conforme à celui prévu à l'article 15 du présent arrêté pour chaque employé.
  • En plus des droits d’inscriptions figurant sur le buy-in, une retenue de 4 % pour les tournois de Texas Hold'em et de 2 % pour les tournois d'Omaha est opérée au profit de la cagnotte sur le montant des achats de cave.
  • Le tournoi s'achève lorsqu'un joueur a gagné tous les jetons. Le deal reste interdit en France.
  • Les bulletins d'inscription sont conservés par l'établissement organisateur à des fins d'archivage. Ils ne peuvent être restitués aux joueurs.
  • Les gagnants doivent présenter un document d'identité valide pour percevoir leur prix.
  • Les salariés du casino et les personnels agréés ne peuvent pas participer en tant que joueurs aux tournois.
  • Le directeur du tournoi peut expulser temporairement ou définitivement du tournoi un participant dont le comportement serait de nature à perturber le déroulement de la partie en se rendant coupable de manœuvres frauduleuses durant le tournoi ou en occasionnant du scandale. Dans cette dernière hypothèse les droits d'inscription ou les caves mises hors-jeu, ne sont pas remboursés, sans préjudice de poursuites judiciaires.
  • La composition des prix est liée au nombre d'inscrits et au type de tournoi concerné. Ces prix ne peuvent pas être cédés à un tiers, ni transférés à titre gracieux ou échangés.
  • Depuis 2020, l’établissement a la possibilité, sur les tournois avec plusieurs jours 1, de proposer au joueur un maximum de 1 re-entry par jour.

Les règles des tournois dans les casinos en Italie (Sanremo)

Que ce soit en France ou en Italie, le règlement TDA (Tournament Directors Asociation) s'applique.

  • Il est possible d’organiser un nouveau tournoi dans la journée, même dans l’heure. Il est possible d’organiser un Sit&Go en 15 minutes.
  • Les croupiers étrangers peuvent travailler sur les tournois du jour au lendemain, après validation du casino.
  • Sur un tournoi à 130+20€, le prélèvement est de 3%.
  • Le deal est autorisé en Italie et déclaré à la caisse. Il est bien évidemment validé par le directeur de tournoi.
  • Comme en France, les salariés du casino et les personnels agréés ne peuvent pas participer en tant que joueurs aux tournois.
  • Comme en France, le directeur du tournoi peut expulser temporairement ou définitivement du tournoi un participant dont le comportement serait de nature à perturber le déroulement de la partie en se rendant coupable de manœuvres frauduleuses durant le tournoi ou en occasionnant du scandale. Dans cette dernière hypothèse les droits d'inscription ou les caves mises hors-jeu, ne sont pas remboursés, sans préjudice de poursuites judiciaires.
  • Il est possible de céder un ticket remporté à un tiers.
  • Le re-entry est sans limite. Le directeur de tournoi organise le format au préalable. La plupart du temps, le casino et Texapoker autorisent jusqu’à 2 re-entry par jour.

 
À la vue de cette énumération, on peut se rendre compte des nombreuses différences entre les réglementation en France et en Italie. La France recense plus de 200 casinos et clubs de jeux, logiquement très réglementés et très contrôlés, tandis que l'Italie ne compte que 5 établissements de jeux sur tout son territoire.

 

France VS Italie, deux façons bien différentes de penser le poker